Pendant ce temps à Val d'Aran...

Un groupe d'élèves bilangue de 4ème est parti en séjour culturel le lundi 7 novembre dans le Val d'Aran en Catalogne. Les élèves sont encadrés par Mme Ségura, professeur d'espagnol et M. Ferry, professeur de SVT. Ils sont reçus par leurs correspondants du collège de Vielha.

Message de M. Ferry:

Nous sommes arrivés ce lundi à 13h, les correspondants nous attendaient, impatients de nous rencontrer. L’accueil fût chaleureux, cela tranche avec la température ambiante bien plus fraiche qu’à Narbonne mais bien plus supportable que ce que nous redoutions tous. Cette neige que les élèves attendaient tant, il fallait pour la voir, lever les yeux en direction des sommets qui nous entourent. En remontant les pentes du regard, avant de trouver la neige recouvrant les cimes des conifères les plus hauts, c’est un nuancier de couleurs que l’automne nous offre. Un cadre magnifique sous une belle lumière, des sourires et des étincelles dans les yeux, le séjour s’annonce magique. Pour lier les élèves, Fabi et Divina, les deux professeurs qui ont organisé l’échange ici, nous proposent de peindre des cailloux afin de les jeter du haut d’un pont qui enjambe la Garonne. Un petit pas pour ce pont, la Garonne prend sa source ici, ce fleuve n’a pas sa largeur que l’on connait à Toulouse, mais l’eau est vive et prometteuse, puisque elle doit recueillir les vœux de nos élèves pour cette semaine d’échanges. Il est 14H30, l’école est fini, il est temps pour chacun de prendre les habitudes de son correspondant, pour les élèves comme pour les accompagnateurs.

Ce mardi, les cours commencent à 8h, les correspondants ne sont pas tous dans la même classe, chacun va donc assister à des cours différents : la VIP (arts plastiques), social (histoire/Géo), Aranais…

Nos correspondants sont impressionnants, ils parlent aranais (1ère langue), catalan (2ème), Castillan (3ème) et en langue étrangère : le français et l’anglais. Ils aiment parler, échanger et quand les professeurs nous décrivent la vie dans la vallée, l’ouverture et la mobilité semblent faire parti de l’apprentissage et d’un mode de vie. Par exemple, les lycéens font jusqu’à 7h de bus dans une journée, de une à deux fois par mois pour se rendre à Barcelone assister à des conférences.

Après ces trois heures de cours en immersion, c’est la pause de 11H à 11H30, une pause où les élèves cassent la croûte, il n’en faut pas moins pour tenir jusqu’au repas de 15h. Pour nos élèves et leurs correspondants, ils vont être pris en charge à la reprise par les élèves de terminales du bac professionnel sport, des futurs guides de montagne et moniteurs de ski. C’est avec un professionnalisme dans l’accompagnement qu’ils vont encadrer nos élèves dans une course d’orientation dans les environs de Veihla. Ils en reviennent ravis. Les flocons qui sont tombés toute la matinée ne les ont pas découragés. 13H30, plus qu’une heure avant le départ dans les familles, un retour sur cette journée, les français rédigent en castillan et les aranais en français, ils se corrigent entre eux, lisent leurs résumés et c’est fini.

Pour ce mercredi, la météo décidera du programme, mais il est prévu tir à l’arc, cyclisme et descente en rappel dans l’enceinte de la ville après les 3 heures de cours habituelles.

Une galerie photos avec des clichés du séjour sera mis en ligne sur le site une fois les autorisations parentales de publication complétées.